Cabinet dentaire Docteur Isabelle CAMHI

01 41 95 78 30

les ronflements, prise en charge au cabinet de stomatologie

Les ronflements peuvent avoir un retentissement très important sur le plan de la santé et la vie sociale.Une méthode nouvelle simple et très efficace peut être mise en œuvre au cabinet de stomatologie et peut éviter une intervention douloureuse peu efficace par laser ou chirurgie.Cette méthode peu compléter voire remplacer dans certains cas l'usage d'appareil à pression positive pour les apnées du sommeil.

voici un extrait d'un mail très interessant de JeanMarc Dupuis(Santé Nature Innovation) sur les ronflements et leur conséquences.


Ronfler, ça fait bien rire au début… jusqu’à ce que ça devienne un problème sérieux qui déclenche la haine de votre conjoint et de vos proches.

On imagine souvent que le ronfleur dort à poings fermés tout en faisant un bruit de moteur diesel. C’est rarement le cas.

Les bruits de vos ronflements empêchent tout le monde de dormir : les autres mais aussi vous-même. De plus, vous commencez à culpabiliser. Vous vous réveillez avec l’angoisse d’être en train de ronfler.

Au final, tout le monde passe une mauvaise nuit. À long terme, vous et votre conjoint ressentez fatigue, somnolence et irritabilité pendant la journée. Vous êtes moins concentré en réunion, moins efficace, votre mémoire se détériore, vous perdez souvent vos clés, votre téléphone, vos lunettes.

Sur le long terme, fatigue et somnolence augmentent les risques de maladies du cœur : infarctus, AVC, hypertension.

Les ronfleurs sont handicapés dans toutes les situations :

Ils n’osent plus aller dormir chez des amis. En voyage, personne ne veut partager leur chambre. Ils n’osent plus dormir en refuge ou en auberge de jeunesse de peur de provoquer les foudres du dortoir tout entier. Ils sont obligés de se réserver une chambre à part à l’hôtel.

C’est l’objet de disputes conjugales. Leur conjoint exige de faire chambre à part…

Les ronflements représentent un coût non négligeable à long terme : financier, familial, social, et même professionnel.


Or environ une personne sur deux ronfle de temps en temps  (dont une sur quatre ronfle régulièrement).


Mais d’abord, d’où proviennent les ronflements ?

L’origine des ronflements

Pendant le sommeil, les tissus de la gorge se relâchent (parfois en raison de l’âge).

Chez certaines personnes, ces tissus bloquent en partie le passage de l’air et se mettent à vibrer lorsque l’air force son passage.

Pouvant également gêner la respiration et vibrer au passage de l’air, il y a : le fond de langue, les amygdales (ou tonsilles), la luette (ce petit bout qui pend entre les amygdales), et la voûte palatine (partie molle du palais qui rejoint la luette).


Les ronflements proviennent de ces vibrations.

Lorsque ces tissus obstruent complètement le passage de l’air, on dit que le sujet fait de « l’apnée du sommeil » – un problème de santé sérieux.

Solutions proposées par la médecine

La médecine ne se préoccupe des ronflements que lorsqu’ils sont très sonores (autant de décibels qu’un camion) ou en cas d’apnée du sommeil.

Il est important de connaître les diverses solutions proposées :

Il y a les appareils CPAP, de l’anglais « ventilation par pression positive continue ». C’est un masque relié à une pompe posée sur la table de nuit. La pompe force l’entrée d’air pressurisé dans la gorge. Cela empêche les tissus de s’affaisser. C’est très efficace mais contraignant car il faut le porter chaque nuit et il peut être difficile de s’y accoutumer.

Il existe aussi les prothèses dentaires à porter la nuit. La prothèse force la mâchoire inférieure à avancer. C’est parfois impossible a adpter lorsque des dents sont manquantes ou remplacées par un appareil. Quand l'appareil de propulsion mandibulaire est adaptable, il peut etre inconfortable et

pas toujours efficace sur les forts ronflements.

On propose également différentes chirurgies. Mis à part l’ablation des amygdales (qui est risquée et peu efficace contre les ronflements), elles se concentrent surtout sur le palais mou :

En chirurgie classique ou par laser, le chirurgien découpe la voûte du palais et la luette pour élargir le passage. Ces opérations douloureuses demandent du temps de convalescence. La chirurgie classique est inefficace dans un cas sur trois. La chirurgie laser perd son efficacité à long terme et peut même aggraver les problèmes de ronflement.

Il y a les implants palatins. Il s’agit d’implanter des fils de polyester dans le palais mou (près des amygdales) pour l’empêcher de s’affaisser et de vibrer. C’est une méthode peu efficace.

Il est aussi possible de brûler les tissus de l’intérieur avec une aiguille reliée à un générateur de micro-ondes radio. La brûlure provoque une lésion qui, en cicatrisant, va réduire l’épaisseur du tissu et le faire durcir.

Enfin, une nouvelle technique reprend le principe du botox. Elle consiste à injecter un produit sclérosant dans les tissus du palais mou. Le palais va se raffermir et se rétracter, ce qui élargit les voies respiratoires.

Toutes ces solutions sont compliquées, coûteuses, souvent douloureuses, et non sans risques. De plus, les résultats sont souvent décevants. Peu d’études ont démontré leur efficacité.

Autre inconvénient : elles éliminent le problème mais ne s’en prennent pas à la cause. C’est pourquoi les ronflements peuvent réapparaître à tout moment.


Mauvaises habitudes qui font ronfler

  • Surpoids : si vos tissus s’épaississent et se relâchent, c’est souvent que vous avez pris du poids.C’est pourquoi perdre vos kilos en trop risqued'améliorer les ronflements .

  • Alcool et médicaments: les ronflements sont fréquents chez ceux qui consomment beaucoup d’alcool le soir, ainsi que chez ceux qui prennent des somnifères et des tranquillisants (anxiolytiques).
  • Respirer par le bouche: beaucoup ronflent parce qu’ils dorment en respirant par la bouche plutôt que par le nez. Si c’est une habitude, il faut apprendre à modifier sa respiration.


  • Avoir la tête trop bas : dormir sans oreiller ou sur un oreiller affaissé vous encourage à dormir sur le dos plutôt que sur le côté. Essayez un oreiller bien rembourré ou même deux oreillers. En ayant la tête plus haut, vos voies respiratoires seront plus dégagées, ce qui devrait éliminer vos ronflements.
  • Une nouvelle methode vient de faire son apparition au cabinet de stomatologie:c'est l'adaptation sur mesure d'une gouttière en silicone à la dentition du ronfleur, comme un protège-dent souple,qu'il met en bouche au moment de s'endormir et le force peu à peu à respirer par les narines.La forme de la gouttière aide la langue à monter et se coller au palais,et les ronflements disparaissent rapidement.Beaucoup de bienfaits apparaissent rapidement sur la santé, la fatigue, le moral outre le fait que toute la famille dort mieux.La méthode est simple , très efficace et peut etre prise en charge par les mutuelles.
  • Elle est utile méme chez les ronfleurs légers en leur apprenant le reflexe de respirer par le nez.
  • Cette gouttière peut venir completer voir remplacer les machines à pression positive des patients présentant des apnées du sommeil modérées.Elle mérite d'etre essayée sous surveillance médicale,et mesure de la réduction des apnées, car l'enjeu de santé est important.

prise en charge au cabinet de stomatologie des ronflements et apnées du sommeil

  • Les ronflements peuvent avoir un retentissement très important sur le plan de la santé et la vie sociale.Une méthode nouvelle simple et très efficace peut être mise en œuvre au cabinet de stomatologie et peut éviter une intervention douloureuse peu efficace par laser ou chirurgie.Cette méthode peu compléter voire remplacer dans certains cas l'usage d'appareil à pression positive pour les apnées du sommeil.

Docteur Camhi Isabelle

Article rédigé par le praticien le 17/10/2018